Célébrations du 400e anniversaire de l’arrivée des jésuites au Vietnam

image_largeLa Compagnie de Jésus va entamer, le 18 janvier 2014, une Année sainte destinée à préparer le 400e anniversaire de l’arrivée des premiers missionnaires jésuites au Vietnam. C’est en effet le 18 janvier 1615 que les premiers religieux de la Compagnie, accompagnés de chrétiens japonais, ont abordé au port de Hôi An (Centre-Vietnam), …

… après avoir quitté le Japon où sévissait alors une persécution religieuse sanglante.

Bien qu’il ne s’agissait pas de la première présence missionnaire dans ce pays, où d’autres religieux étaient déjà venus annoncer l’Evangile de Jésus-Christ, il n’en reste pas moins que cet événement est l’épisode le plus connu du début de l’histoire de l’évangélisation au Vietnam.

A cette occasion, les jésuites vietnamiens ont ouvert un site Internet spécial (www.loanbaotinmung.net). Un article posté sur le site annonce que cette Année sainte commencera le 18 janvier 2014 et s’achèvera le 18 janvier de l’année suivante. Elle s’ouvrira sur une messe solennelle présidée par Mgr Paul Bui Van Doc dans la cathédrale Notre-Dame de Saigon.

L’Année sainte, est-il expliqué dans l’article, aura pour premier but le renouvellement spirituel des membres de la Compagnie de Jésus au Vietnam et de tous ceux qui ont adopté la spiritualité de saint Ignace de Loyola. Elle contribuera au renforcement de l’esprit missionnaire au Vietnam et aidera les chrétiens vietnamiens à connaître et à faire connaître l’histoire de la mission dans leur pays, ainsi que les apports du christianisme au sein de leur nation (romanisation de l’écriture appelée « Quôc Ngu », ainsi que diverses transformations culturelles).

Avant l’arrivée des jésuites, des tentatives d’évangélisation isolées avaient déjà eu lieu tout au long du XVIe siècle. Les annales vietnamiennes signalent la présence en 1533 d’un Occidental nommé « I-Ni-Khu » propageant la religion chrétienne dans la région de Nam Dinh. En 1550, des dominicains venus de Malacca, Luis de Fonseca, Grégoire de La Motte et Gaspar de Santa Cruz, sont présents dans la province de Ha Tiên. En 1580, on trouve quatre autres dominicains venus des Philippines dans la province du Quang Nam (au Centre-Vietnam). En 1584, ce sont quatre franciscains qui parviennent jusqu’à Hanoi.

La venue des jésuites au Vietnam fut progressive. La première arrivée dont on s’apprête à fêter le 400e anniversaire eut lieu le 18 janvier 1615 dans le port commerçant de Hôi An (appelé Faifo par les étrangers). Ils étaient deux religieux : les P. François Busomi et P. Diego Carvalho, accompagnés de trois chrétiens japonais. Rapidement, d’autres jésuites sont venus se joindre à eux : François de Pina, Christopho Borri et surtout Alexandre de Rhodes, le plus connu d’entre eux (1). Après avoir joué un grand rôle dans l’élaboration de l’écriture nationale (Quôc Ngu) et d’une catéchèse adaptée au Vietnam, il fera publier à Rome, en 1651, son dictionnaire annamite – portugais – latin (Dictionarium annamiticum seu tunquinense lusitanum et latinum) ainsi que le Catéchisme à l’usage des chrétiens vietnamiens en vietnamien et en latin, ces deux premières œuvres utilisant la nouvelle écriture Quôc Ngu.

En 1627, le P. Alexandre de Rhodes est chargé de l’évangélisation du Tonkin. Il débarque dans la province de Thanh Hoa et fondera à Hanoi les premières communautés chrétiennes. Après le décret d’interdiction du christianisme de 1629, il sera expulsé vers Macao en 1630. De retour en Cochinchine en 1640, il est de nouveau expulsé en 1644.

En 1650, le P. de Rhodes suggère à la Sacrée Congrégation de la Propagande, à Rome, l’envoi d’évêques pour créer un clergé vietnamien. Il est ainsi à l’origine de la nomination, en 1659, des premiers vicaires apostoliques envoyés en Extrême-Orient, Mgr Pallu, vicaire du Tonkin, et Mgr Lambert de La Motte, vicaire de Cochinchine, et de la fondation de la Société des Missions Etrangères de Paris (MEP).

(eda/jm)

Notes (1) Voir ci-contre la carte de l’« Annam » par Alexandre de Rhodes (1651), indiquant la « Cocincina » (à gauche, i.e. au sud) et le « Tvnkin » (à droite, i.e. au nord). Publiée dans l’Histoire du royaume du Tonkin, c’est une des premières cartes occidentales du Vietnam.

http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud-est/vietnam/2014-01-09-celebrations-du-400e-anniversaire-de-l2019arrivee-des-jesuites-au-vietnam/

Kiểm tra tương tự

Điều gì sẽ xảy ra tiếp sau Khóa họp I của Thượng Hội đồng Giám mục về Hiệp hành?

Khóa họp thứ nhất của Thượng Hội đồng Giám mục về Hiệp hành đã bế …

Chuẩn bị hành trình về Nhà Cha

“Ý của Cha tôi là tất cả những ai tin vào người Con, thì được …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *